Fall

Special day

C’est mon anniversaire aujourd’hui.

Ces mots me font un drôle d’effet, comme s’il n’avait jamais été question de moi durant toutes ces années, durant toute ma vie, comme si je n’avais pas d’anniversaire chaque année, comme si je n’avais pas 23 ans aujourd’hui…

23 ans. 24. 25… Je suis encore jeune et pourtant il m’est déjà difficile d’assumer mon âge, je me rapproche toujours un peu plus de la mort, je perds toujours plus de temps. Je ne me sens pas comme une femme de 23 ans, je me sens comme une adolescente de 17 ans ! Où sont passées ces 6 dernières années ? Je ne veux pas les regretter lorsque j’aurais 70 ans, j’ai besoin de ces jeunes années qui filent à une vitesse affolante, je dois les vivre, j’ai besoin d’en profiter parce qu’elles ne reviendront pas, où est passée cette dernière année rongée par la dépression ? Elle ne reviendra pas en dépit de mon souhait de faire marche arrière pour la recommencer maintenant que je vais mieux...

Et j’ai peur, je suis terrorisée à l’idée que tout ce temps me file entre les doigts jusqu’au jour où il sera trop tard…

_____________________________

Je n’ai pas eu le moindre cadeau cette année et j’ai cru que j’en serais contente mais...

Il y a plusieurs mois j’ai fait en sorte de cacher ma date de naissance sur les réseaux sociaux pour que mes amis ne m’organisent pas une mauvaise soirée surprise et ne gaspillent pas leur argent dans des choses dont je ne saurais quoi faire tant elles sont inutiles.
Ils auront été bien plus nombreux à s’en souvenir que je ne l’aurais cru par rapport aux années précédentes, en revanche j’ai lancé sur Facebook une collecte de fonds pour une association vouée à prendre soin de la forêt amazonienne et sa population étant donné que la nouvelle de son énorme incendie m’a rendue malade et j’ai été TRÈS DÉÇUE de ne pas voir le zéro se transformer, se rapprocher de l’objectif plafonné à 200 misérables euros… J’ai insisté en publiant un statut pour rappeler aux gens qu’il s’agit tout de même de l’air qu’ils respirent, de l’air que respirent LEURS ENFANTS, c’est vital mais seul un ami actuellement au chômage et handicapé suite à un grave accident de travail et tout jeune père d’une toute petite fille qui commence à marcher, a fait un don en dépit de ses propres problèmes financiers, ça me révolte ! J’ai suffisamment d’amis aisés pour atteindre la somme prévue en un dixième de seconde mais aucun ne s’en souci ! Même pas 5€ ! Je ne demande pas beaucoup, je ne veux dépouiller personne, mais je tiens à faire un geste pour nous...

Durant les semaines qui approchaient ce jour je ne m’attendais pas à recevoir de cadeau de la part de Monsieur, premièrement parce que je répète toute l’année que je n’en veux pas, tant pour ne pas être déçue que pour lui faire garder son fric mais aussi parce que je m’attendais à ce qu’il n’ait aucune idée de ce que j’aime, ce dont j’ai besoin et ce dont j’ai envie. J’ai bien pris soin également de ne pas exprimer le moindre enthousiasme pour quoi que ce soit aperçu dans les magasins ou des publicités, c’était un piège dans lequel il est facilement tombé et je ne le regrette pas puisqu’à l’heure actuelle j’ai le sentiment de pouvoir me passer de ces choses.
Et pourtant… Et pourtant il semblait vraiment tenir à m’offrir quelque chose ! Une toute petite part de moi a voulu y croire mais dans le fond je savais très bien qu’il n’allait rien m’offrir, j’étais préparée. Alors comment j’explique ma déception ? ! Il s’en vantait presque alors qu’il n’est pas précédé d’une réputation de Père Noël si je puis dire…

J’ai eu le sentiment de ne pas avoir le droit de refuser qu’on m’offre quelque chose alors tant qu’à faire, je lui ai soumis des suggestions de choses dont j’ai vraiment besoin par exemple (des petites culottes… Ouais sérieusement...) ou dont j’ai vraiment envie (un bébé carlin, Pepper si c’est un mâle ou Ginger si c’est une femelle), il m’a même clairement demandé ce que je voulais la veille, il m’a fait part de ses idées de cadeau mais il n’en a retenu aucune ! Avait-il vraiment envie de m’offrir quelque chose pour l’occasion ? Puis il y a eu cette phrase à un moment qui m’a fait tiquer mais que je n’entend pas pour la première fois… "J’ai rien trouvé qui me plaisait". L’objectif n’est pas que JE sois séduite par ce que je reçois ? S’il fait des cadeaux c’est pour se faire plaisir à lui avant tout ?
C’est finalement à la dernière minute qu’il a envisagé de m’emmener dîner quelque part en tête à tête et de m’offrir des fleurs sans se demander si les fleuristes n’avaient pas déjà fermé alors que nos amis avaient prévu de passer leur vendredi soir dans un diner américain pour lequel nous leur avions confirmé notre présence même si je n’étais pas franchement emballée de base, j’avais honnêtement plus envie de sushis que d’hamburgers...
À table, je mourrais d’envie de pleurer et je faisais la tête comme une enfant, je ne voulais même pas croiser le regard de Monsieur mais à la fois je me culpabilisais en pensant que je ne suis qu’une pauvre princesse pourrie gâtée. Dans tous les cas, cet anniversaire m’aura convaincue que le 6 septembre est bel et bien un jour comme les autres.

Lui. Lui n’a pas oublié cette fois. C’était un petit rayon de soleil dans ma journée lorsqu’il m’a envoyé un message, un rayon de soleil malheureusement vite assombri par le fait qu’il ait eu l’air de ressentir de la pitié pour moi lorsque je lui ai dit que nous ne l’avons pas fêté et qu’on ne m’avait rien offert, ça m’a fait mal qu’il souligne le fait que je ne semble pas autant compter pour mes proches…