Fall

L’eau et le vin

Bon c’est pas nouveau, mais je suis perdue…

Non, je ne vais toujours pas bien et j’ai vraiment peur que jamais rien ne change, que je ne quitte jamais cette sorte d’épais nuage noir dans lequel je me sens enfermée… Je suis angoissé 24h sur 24, 7 jours sur 7, j’ai le cœur qui palpite, trop vite, trop fort, je le sens, vraiment, et ça m’angoisse encore plus… Je prends pas rendez-vous chez ma doctoresse mais quand j’essaie ça sonne systématiquement occupé, ça fait des mois que ça dure ce manège et je comprends pas d’où ça vient, est-ce la secrétaire qui a décidé qu’elle avait pas envie de bosser ou ma généraliste qui est débordée et qui lui a dit de ne plus répondre ? Ses internes qui font un peu ce qu’elles veulent du cabinet quand ma doctoresse, elle, est absente parce qu’elle enseigne à l’université ? Aucune idée…

Monsieur me parle pas mal de sa collègue de travail en ce moment et je constate aussi qu’ils se parlent beaucoup plus… Du coup voilà j’ai encore appris des trucs sur elle ce soir en rentrant d’une soirée chez mon beau-frère, elle va bien plus mal que je n’aurais pu l’imaginer !
Donc voilà le contexte :

Quand je l’ai rencontrée y a 5 ans j’étais un peu jalouse d’elle, une petite blonde mince, moi une petite brune avec des kilos en trop et très complexée même si j’ai conscience de ma beauté, j’avais du mal avec elle mais si seulement c’était que ça ! Parce que c’est pas sa faute, ni la mienne, et si au moins monsieur n’essayait pas de se jouer de cette jalousie pour flatter son égo ! Pff… Bref, elle était déjà en couple depuis plusieurs années avec un mec qui, selon la description qu’on m’en a faite, est vraiment un gros con et son comportement me l’a confirmé quand je l’ai rencontré plus tard. J’essayais d’être amie avec cette collègue mais parfois elle rendait les choses difficiles aussi en se comportant comme une idiote elle-même. Moi jalouse + impatiente, j’avais un peu de mal à la tolérer et la voir s’accrocher au blaireau qui lui sert de mec et le mettre sur un piédestal comme elle le faisait, ça me faisait grincer des dents mais dans le fond j’imagine que je tenais quand même un peu à elle nan ? Parce que je voulais qu’elle le quitte, je pensais et je pense toujours qu’elle mérite mieux et qu’elle devrait avoir mieux ! Je suis tombée un jour sur des messages plus ou moins ambiguës entre elle et Monsieur qui ne m’ont pas plu du tout et même si c’était juste de l’humour pour eux et rien d’autre, j’ai utilisé ça pour foutre la merde et me venger, blessée dans mon égo déjà fragile, j’en suis vraiment pas fière… J’espérais que ça fragilise leur couple je dois l’avouer, je voulais quand même qu’au milieu de tout ça elle en tire cet avantage… Je ne sais toujours pas si ça a eu un impact sur leur relation mais on s’en fout, j’avais pas à faire ça, je recommencerai pas et qu’est-ce ça change que je le sache de toutes façons ? Ils sont restés ensemble mais le mec est tellement naze que j’ai souvent entendu Monsieur me rapporter qu’elle envisageait une rupture, qu’elle le menaçait de prendre ses affaires et partir chez sa mère mais à force je n’y croyais plus, aujourd’hui je doute encore que ça arrivera et puis le mec a décidé qu’il voulait un enfant… Il insistait énormément pour qu’elle arrête la pilule mais elle avait pas l’air autant motivée que lui et j’espérais très fort qu’elle ne cède pas ! Au bout de quelques mois ils ont commencé à essayer et pourtant ça allait toujours mal entre eux… Puis un an a passé, toujours pas de bébé, le mec change pas, tout le monde se demande si l’un des deux est pas stérile voire même les deux, le mec envoie sa nana faire des examens parce que le problème doit sûrement pas venir de lui, nan lui il est trop parfait ce gros blaireau ! Apparemment elle a rien et en plus ils essaient souvent alors qu’elle a pas forcément envie de le faire et toujours pas aussi motivée de devenir maman non plus donc c’est à son tour à lui de passer des examens et c’est elle qui doit prendre les rendez-vous pour lui, lui rappeler d’y aller etc… Je serrais tellement les dents et levait si fort les yeux au ciel chaque fois que Monsieur me rapportait tout ça ! La nana a continué d’essayer de tomber enceinte d’un bébé qu’elle voulait pas au lieu de se tirer tant qu’il en était encore temps face à ce gros red flag ! J’espérais toujours plus fort qu’elle ne tombe pas enceinte, pour son bien à elle et celui de ce potentiel enfant qui ne mérite pas d’avoir un père aussi minable !!!
Pas besoin d’apprendre à le connaître pour savoir qu’il allait jamais lever le petit doigt pour cet enfant qu’il réclame comme un jouet ! Au bout de deux ans d’essai elle tombe enceinte et j’ai trop les boules pour son bébé, je suis désespérée pour elle et apparemment elle est insupportable pendant sa grossesse à vouloir montrer à tout le monde comme son ventre devient de plus en plus rond, ça y est elle est enceinte on doit tous être heureux alors que c’est pas nous qui le voulons ce bébé, pardon mais on s’en fout quoi… Puis elle a accouché y a dix mois d’un petit garçon, ils lui ont donné un prénom naze, j’avais doublement les boules pour lui mais c’est pas vraiment un détail important… Ce qui est vraiment gênant c’est que le mec pendant la grossesse de sa copine son truc c’était de passer son permis moto et s’acheter une harley… Puis qui c’est qui s’est mangé un accident et s’est pété les deux poignets après la naissance de son fils ? Ce gros blaireau évidemment ! Apparemment il était pas en tort et je suis quand même étonnée qu’il l’ait pas fait exprès pour ne pas s’occuper du bébé, déjà qu’il ne le prenait que pour jouer avec lui et le câliner un peu en rentrant du travail… Du coup madame avait deux enfants à la maison ! Parce que Monsieur m’a rappelé cette histoire d’accident et d’un coup ça a fait tilt, je me suis dit « mais comment il faisait pour se laver et aller aux toilettes avec ses poignets cassés ? !  » bah c’est madame qui devait s’occuper de lui en plus de s’occuper de leur nouveau-né qu’elle allait chercher chez la nounou tous les soirs en sortant du travail parce qu’il pouvait pas soulever son enfant. Heureusement pour lui il va bien maintenant, il est guéri mais il est pas guéri de sa connerie par contre et c’est pas pour autant qu’il se comporte enfin comme un père non plus parce qu’à ce qu’il paraît il était en congés récemment et il restait seul à la maison à rien faire et son fils était chez la nounou ! Bien sûr c’est pas lui qui allait le chercher non plus le soir. Il ramenait même le bébé à sa mère au travail le midi quand elle est revenue de son congé maternité, elle a qu’une heure de pause dans toute sa journée bordel… Tout ça pour dire qu’elle a fait une dépression post-partum au final et c’est totalement compréhensible si on additionne le fait qu’elle l’a fait pour faire plaisir à son mec capricieux + qu’elle a tout de suite dû se taper seule les responsabilités pas drôles que ça implique, les couches, les nuits etc + l’accident de son mec qui a eu de la chance de s’en sortir vivant et aussi le vide autour d’elle en terme de vie sociale parce que ses soi-disant super copines n’ont pas été très présentes auprès d’elle et certaines sont mamans si j’ai bien compris. Ah et sa mère est handicapée donc même si elle le voulait elle peut pas vraiment trop lui venir en aide, c’est elle qui a besoin de l’aide de sa fille… Un ami qu’on a en commun m’avait donné le numéro d’une psy que je dois appeler depuis déjà plusieurs années (et je repousse tous les jours), apparemment elle est super et elle a aidé un mec qui a perdu sa compagne et leur fille dans un accident, il était au plus bas… Bah du coup elle consulte cette psy depuis quelques semaines et Monsieur m’a fait écouter un message qu’elle lui a envoyé en sortant d’une consultation avec elle, c’était déjà la 3ème séance en un mois et y a quelques effets ? ! J’en reviens pas… Rien à voir avec le psychiatre que j’avais été voir suite aux recommandations de ma généraliste ! Le mec me donnait rendez-vous une fois par mois, voire même un mois sur deux, me recevait seulement 10 minutes pour me faire répéter ce que j’avais dit à la première consultation alors qu’il avait pris des notes, me faisait poireauter une demi-heure dans la salle d’attente avec les autres patientes et je repartais avec une ordonnance pour des antidépresseurs et 45 euros en moins… Une fois il m’a même donné rendez-vous sur le même créneau qu’une autre patiente qui est arrivée après moi et il l’a faite passer avant, une autre attendait déjà avant moi depuis longtemps aussi… Tout ça pour être renvoyée 10 minutes plus tard avec une ordonnance… J’avais pourtant dit clairement qu’il y avait urgence et que je voulais me faire du mal quand je l’ai rencontré et que ça durait depuis un moment, que ça devenait de plus en plus réel et effrayant… Bref… J’écrirais une nouvelle page spécifiquement pour ma santé mentale à nouveau une prochaine fois, je m’égare déjà tellement !

Ce que je veux dire c’est que… Bah je savais pas qu’elle allait si mal que ça ! Je savais pas et pourtant toute cette histoire je l’avais vue venir de loin, de très loin, since day one ! Je savais et pourtant je me doutais pas que ça l’avait tant affectée… Et du coup bah… J’ai mal pour elle… J’ai en toute honnêteté mal pour elle après avoir entendu tout ce que m’a dit Monsieur à son sujet ce soir ! Et du coup je m’en veux déjà mais je m’en veux encore plus de l’attitude puérile que j’ai eu y a quelques années quand je suis tombée sur ces messages dont je savais pertinemment que c’était seulement des blagues pour eux, j’ai surréagi. Mais surtout, en fait, si elle est en dépression et seule je veux pas la laisser comme ça, je veux pas parce que je sais ce que ça fait, je suis la seule en qui ça peut faire écho…

Mais.

Mais j’ai peur. J’ai peur que ma démarche soit purement égoïste et… Opportuniste ? Je ne suis pas sûre de ce que je vais faire, je ne suis pas sûre de mes intentions envers elle, ai-je envie de l’aider parce que je compatis à sa douleur ou ai-je juste envie de lui parler pour qu’elle elle me comprenne, pour qu’enfin je me sente comprise et entourée face à la dépression ? Est-ce que j’ai vraiment envie d’être son amie dans le fond comme je crois en avoir eu envie avant ? Est-ce que je deviens enfin adulte ou est-ce que je cherche juste une autre échappatoire ? J’ai envie de croire que je mûris mais en vérité je n’en sais rien, je ne sais plus rien, comme je l’ai dit je suis perdue et je ne sais même plus ce que je veux… Qui est-ce que je suis ? Une fille bienveillante qui ne veut pas voir son « ennemie* » souffrir de la dépression aussi ou une nana toxique qui s’accroche aux personnes qui passent pour les vampiriser ? Je ne veux pas faire un pas vers elle si c’est pour l’enfoncer ! Je ne veux pas non plus qu’elle me repousse, tout le monde me laisse déjà seule dans mon coin… Je dois prendre le temps d’y réfléchir avant de peut-être lui envoyer un message.

* Je ne tiens pas à la considérer comme une ennemie et je ne tiens pas à être l’ennemie de qui que ce soit de toutes façons mais ce jeu auquel jouait les mecs qui nous entourent avant, ça nous y a poussées quand même, surtout moi en fait, ça pourrit vraiment mes relations avec les autres femmes, merci le patriarcat !