Fall

La petite voix dans la tête

On a été faire des courses aujourd’hui et on a croisé sa sœur et notre beau-frère (son mec) dans le Leclerc, ils étaient en train de discuter avec un inconnu qu’ils semblaient avoir rencontré par hasard peu de temps avant nous, mon beau-frère le tenait au courant des dernières nouvelles, il a encore bossé sur des chantiers à Paris*, j’ai vite pris la poudre d’escampette et suis allée chercher mon laurier et mon piment d’Espelette entre autres, en laissant Monsieur coincé avec eux avant de tomber sur un stand de paires de lunettes de soleil, j’en avais deux dans mes sacs à main mais elles ont finies à la poubelle au bout de quelques années et en cette saison j’ai les yeux éclatés quand je mets le nez dehors. J’ai fini avec la paire qui me faisait de l’œil depuis au moins vingt minutes après avoir montré aux mecs qui étaient finalement partis à ma recherche toutes celles que j’avais essayées et ré-essayées en boucle, apparemment les autres faisaient « pétasse ».

Sur la route du retour Monsieur m’a parlé d’une nana « en robe » qu’il croyait reconnaître dans le magasin alors que j’avais le dos tourné, sa sœur lui a rappelé qui elle est et a insisté sur le fait qu’elle est maintenant célibataire.

Pour rire bien sûr… Il s’est senti obligé de le préciser après mon absence de réaction, mais moi je n’ai pas trouvé ça drôle, en ce moment c’est pas le moment de me faire des blagues dans ce registre, puis soudainement mon cerveau s’est remis à travailler… Ah qu’est-ce qu’il en mourrait d’envie que sa collègue vienne à son anniversaire ! L’ai-je déjà vu aussi enthousiaste pour autre chose auparavant ? Puis à combien de personnes a-t-il fait savoir que ça se passait mal entre nous ? Qui sait quoi ? La dernière fois que j’ai voulu savoir il ne m’a rien dit, ça me concerne pourtant et je croise au quotidien toutes ces personnes qu’il met dans la confidence ! Les infos arrivent au compte-gouttes quand il me parle de certaines d’entre elles, jeudi il était chez son chef après le travail et en rentrant il m’a rapporté que ce mec avec qui j’ai bossé lui a demandé comment ça allait entre nous en ce moment et que ce type « est vraiment gentil, on peut tout lui dire ». C’est le même à qui il s’est amusé à faire croire qu’il s’est mis en couple avec Miscan, cette fameuse collègue à qui j’ai enfin inventé un pseudo -chelou je dois l’avouer- qui n’a rien à voir avec son nom… Hier soir il discutait encore avec elle près de moi sur le canapé, ça a duré toute la soirée, son portable ne faisait que vibrer et à un moment, du coin de l’œil, j’ai cru apercevoir un « Tu me manques » mais je ne suis pas sûre de moi…

En revanche je n’ai pas rêvé de l’emoji bisou en cœur qui accompagnait ce qu’elle lui a écrit et qu’il essayait de me cacher.

J’ai essayé de me calmer, je ne peux être sûre de rien et je ne peux pas non plus faire confiance à mon imagination qui remplit toutes les cases vides, j’ai essayé de faire bonne figure mais aujourd’hui après le trajet du retour j’arrive pas à m’empêcher de faire la gueule, j’ai serré les dents et tenté de penser à autre chose, de me concentrer sur une vieille chanson joyeuse et entraînante que j’écoutais petite mais rien à faire, j’ai versé quelques larmes dans la cuisine en préparant le dîner devant lequel je reste assise et que je me sens incapable de toucher ce soir, j’ai la gorge encore nouée…

Monsieur m’a demandé à plusieurs reprises ce qui ne va pas mais je n’arrive pas à lui en parler, je crois savoir comment ça va se dérouler, je connais son tempérament, on s’est déjà disputés trois fois dans ma tête, j’ai pas envie qu’on aille se coucher en haussant le ton et en se tournant le dos à la fin sans se toucher ni même se souhaiter au moins une bonne nuit.
Quelle naïve je fais… Évidemment que les choses pour lesquelles j’ai gueulé autant sur lui que sur Miscan reprennent comme si de rien n’était ! Les limites qu’il est soit-disant capable de poser tout seul comme un grand sans que j’intervienne n’ont justement pas été posées, l’attitude qu’elle a ne lui pose aucun problème, je ne crois que ça ne lui pose aucun problème que j’en souffre, au lieu de ça il préfère continuer de me cacher l’écran quand il échange avec elle et vite tout couper si je m’approche suffisamment près pour voir ce qu’ils se disent, de trouver des prétextes pour sortir lui parler même et garder son téléphone verrouillé mais ce dernier point n’est pas si mal puisque je sais qu’à l’heure actuelle je suis incapable de me faire confiance et de ne pas aller fouiner encore une fois. Purée je viens encore de l’entendre vibrer depuis l’autre bout de la maison alors que j’écris ces lignes !

Je vais me conduire en adulte. Je vais rester calme et tout lui expliquer, s’il s’énerve la discussion devra s’arrêter jusqu’à ce qu’il soit prêt à parler calmement aussi. On mettra en place un « safe word » qui nous obligera à tout arrêter comme les adeptes de pratiques SM. Je n’en ai pas envie, je n’en ai vraiment, vraiment pas envie, mais je vais lui imposer certaines choses, ça ne durera qu’un temps, et s’il s’y tient ça durera même moins de temps que prévu, mais j’ai le sentiment de ne pas avoir le choix, je sais que je dois aussi et surtout reprendre confiance en moi mais je n’y arrive pas tant que toute mon attention se concentre sur sa profonde amitié avec Miscan, je vais le tester, je veux et j’ai besoin qu’on se fasse mutuellement confiance.
Il n’est pas question qu’il se permette certaines choses dans mon dos qu’il ne se permettrait pas face à moi tout en profitant des efforts que je fournis en prenant sur moi sans me donner en retour ce que je lui demande depuis bientôt six fichues années ! Il a dit lui-même à son chef que je lui donne même plus que ce qu’il attendait de moi suite aux disputes qu’on a eues, je veux ma part ! Je refuse de faire des pieds et des mains pour un simple spectateur.

* Pour en revenir à mon beau-frère, il a bossé sur Paris avec l’ex de la nana « en robe » dont j’ai parlé plus haut, son ami, et il a choppé le Covid. J’aime beaucoup mon beau-frère, il est vraiment très gentil et on se ressemble beaucoup lui et moi, il est presque comme un grand-frère que je n’ai jamais eu, ça doit être lié au fait qu’on est tous les deux Vierge mais… C’est un antivax. Le deuxième problème est que j’ai passé une soirée entière assise à côté de lui chez nos beaux-parents alors qu’il était pas bien, je le croyais juste fatigué à cause de ses missions et du coup « ma » nièce est tombée malade aussi mais ce qui m’énerve c’est que ni moi ni Monsieur n’avons été mis au courant ! Seuls mes beaux-parents ont été appelés pour être prévenus mais en ce qui concerne mon couple, c’est le frère de Monsieur qui lui en a parlé une semaine plus tard au travail ! On avait été faire des courses peu de temps après cette soirée barbecue sans masques et sans se faire tester ! Monsieur bosse avec deux femmes qui ont chacune un bébé d’un an !
J’aime ma belle-sœur et mon « beau-frère », énormément, mais je leur en veux à eux aussi maintenant et j’en ai ras le bol d’avoir encore quelqu’un contre qui je suis en colère.