Fall

Cheveux

Je me trouve vraiment très jolie aujourd’hui et pourtant je n’ai fait aucun effort !

Ode à ma crinière de lionne !
Hier chez Jeb et Candy j’ai passé la soirée à glisser mes mains dedans et à les rassembler d’un côté puis de l’autre un peu n’importe comment, pour le volume, l’effet sauvage, tout ça… Pour la première fois depuis longtemps j’ai même porté du fard à paupières, sur un coup de tête ! Je me trimballe aussi en débardeur depuis quelques jours et ça me fait un décolleté d’enfer ! Monsieur y a beaucoup mis les mains et le nez aujourd’hui, moi aussi je redécouvre mes seins… ! En fait je ne vois plus qu’eux, ils étaient déjà gros mais là je me rappelle enfin pourquoi dans mon enfance je ne me suis jamais inquiétée quant à la taille de la poitrine que j’allais avoir plus tard, je suis bien la fille de ma mère et la « poupée d’amour » de ma grand-mère moi ! De mon point de vue c’est quand même mes cheveux (et mes grands yeux) qui font une grosse partie du taff, ils sont superbes même si je n’en prends pas autant soin que je le devrais, ils sont brillants et soyeux en dépit des pointes fourchues et cassantes si ça c’est pas de la chance ! Durant toute mon adolescence je ne sortais pas sans les avoir brûlés avec mon fer à lisser mais depuis quelques années je les laisse enfin un peu plus tranquilles et j’accepte qu’ils soient bouclés, enfin je devrais plutôt dire ondulés, ils ondulent comme ceux des sirènes. Ce matin je les ai attachés en une demi queue de cheval très haute un peu à la Arianna Grande mais sans les plaquer sur ma tête, je voulais juste avoir le visage un peu plus dégagé, et ça me va toujours tellement bien quand je me « coiffe » comme ça ! Ça donne du volume, on ne voit plus mes cheveux tous neufs sur le dessus qui frisottent et mes ondulations descendent en cascade tout autour de moi, je ne regrette jamais de les attacher comme ça.
Voilà une image pour illustrer ce à quoi ça ressemble :

Bien sûr ce n’est pas une photo de moi, je l’ai dénichée sur Pinterest et la différence c’est que je ne suis pas blonde.
En parlant d’être blonde… J’hésite à faire un tour chez une coiffeuse pour m’essayer à cette couleur qui, je le sais, va faire beaucoup de mal à mes cheveux mais ça fait déjà des années que je me tâte. En choisissant la bonne teinte il n’y a aucun risque que ça jure avec ma peau de Blanche-Neige. Hormis les dégâts que ça peut causer à ma tignasse je crains aussi le regard des autres, je suis déjà une belle femme pour être honnête mais alors des cheveux blonds combinés à ma grosse poitrine euh… Je n’ai pas envie qu’on me remarque davantage, surtout les hommes avec leurs ignobles regards insistants (qu’ils aillent en enfer !), que certaines femmes autour de moi me méprisent de plus belle, Glynis par exemple qui est loin des standards de beauté et a autant confiance en elle que moi j’ai confiance en moi, mais aussi parce que je sais ce que les gens vont dire, je fais référence à ceux qui parlent, toujours les mêmes, ceux qui rêvent de voir Monsieur et mon ex-collègue en couple officiel, nombreuses sont les personnes qui vont sauter à la conclusion que ça vient d’elle cette idée de passer au blond… Ce n’est pourtant pas le cas mais je me sens déjà obligée de me justifier, je m’imagine les commentaires que mon mec serait susceptible de me rapporter du travail le soir, ça me fatigue d’avance…
D’ailleurs je suis dans une période où je fais des tas de petites tresses en sortant de la douche pour les défaire seulement le lendemain ou deux jours plus tard si je les estime assez secs histoire d’avoir un effet « gaufré » et il m’a fait savoir que sa collègue, toujours elle, s’était décidée à faire la même chose le week-end dernier après qu’elle m’ait vue coiffée comme ça lors de la soirée sushis/jeu de société à la maison. « Vous vous êtes passées le mot ou quoi ? ». On est nombreuses à le faire et on aurait tort de s’en priver !

Des cheveux de feu peut-être ? J’ai eu une période où j’avais fait une teinture rousse, j’hésite aussi à revenir sur cette magnifique couleur, ça m’allait super bien aussi ! Ou alors un brun plus clair, un genre de châtain ? Tellement de possibilités… Vais-je arriver à prendre une décision un jour ? Quand j’évoque le sujet avec Monsieur on dirait que « ça lui en touche une sans faire bouger l’autre » comme il dit, je sais bien que je lui plais quoi qu’il arrive mais j’espérais quand même qu’il ait un avis sur la question, je le ferais forcément pour moi et en même temps j’ai envie que ça lui plaise aussi.