Fall

← Retour au journal

mars 2019

L’ombre de la peur

Monsieur est tombé sur mon journal par accident hier soir. On est allés faire des courses, pendant que je les rangeais dans les placards et le frigo il s’est installé devant l’ordinateur encore allumé et ouvert sur Netflix où j’avais laissé une série en suspend mais l’onglet d’à côté "espace écriture" ne lui a pas échappé, il a très bien lu le titre de mon prochain écrit. Il n’a pas cliqué dessus, n’est pas allé lire mais je ne me suis pas sentie soulagée pour autant... J’ai parfois le sentiment de mener une double vie avec ce journal, il n’y a rien que (...)

Amours

Il est près d’une heure du matin, j’ai des tas de choses à faire demain, comme passer récupérer un colis important à la poste, envoyer une attestation, encaisser un chèque... Mais impossible de fermer l'œil en dépit de mes efforts pour reprendre un bon rythme de sommeil. Je ne faisais rien de spécial cet après-midi lorsqu’il m’a contactée seulement pour prendre de mes nouvelles, c’était si inattendu, si spontané, mon cœur a bondi, j’étais aux anges... Et il m’a donné de ses nouvelles aussi sans avoir à se faire prier pour une fois. Je l’ai fait beaucoup rire (...)

Lo-Fang - You're the one that I want

Comme mon dernier écrit, celui-ci disparaîtra, je ne peux pas me permettre d’écrire ce genre de choses. C’est très mal-vu et utilisable contre moi (comme si je ne souffrais pas suffisamment)... Je lui ai envoyé un message hier auquel il a immédiatement répondu à ma plus grande surprise puis plus tard, il m’a rejointe sur un jeu en ligne que j’administre, il a branché son micro, moi le mien, puis je suis restée silencieuse quelques courtes secondes... Que dire ? Un simple bonjour c’est trop peu pour moi, lancer un sujet de conversation sérieux d’emblée n’est pas non (...)

50 nuances de folie

J'ai un mal fou à accoucher de mes écrits, l'un d'eux est encore à l'état de brouillon depuis des semaines, l'envie d'écrire est toujours là, toujours aussi intense mais mon corps ne répond pas à cet appel, ça me rend dingue. M'exprimer dans mon journal, mon chez-moi, est devenu un effort difficile à fournir. Je crois que l'histoire avec Lui est loin d'être terminée, malheureusement pour moi. Il m'a complètement ignorée aujourd'hui, mon ego en a pris pour son grade... Hier alors que je pleurais sans retenue à la fin de notre discussion, une fois seule dans mon tout petit (...)

Vierge ascendant Poisson

Il y a encore peu, je ne connaissais pas mon heure de naissance. "Sensible, compatissante, vous avez la psychologie d'une éponge. Vous absorbez absolument toutes les émotions qui vous entourent. Vous détestez vous disputer autant que décevoir ceux que vous aimez. Si vous vous êtes mal comportée, vous aurez tendance à prendre la fuite. Comme vous avez souvent affaire à la Vierge, vous avez certainement l'habitude d'être grondée. Mais, soit dit en passant, cela vous évite pas mal d'ennuis. Le Cancer et le Scorpion partagent vos idéaux amoureux." (...)

Missing person

Lui envoyer un message... Tu me manques Sans plus de détails. À quoi bon ? Je voudrais ses bras autour de moi, sa chaleur dans ce lit, dormir à ses côtés, alors enfin je pourrais me sentir à nouveau sereine... Ce n’est pas tant un désir, c’est un besoin. S’il te plaît, s’il te plaît, laisses-moi t’aimer. (...)

Le cercle vicieux

Ça ne va pas. Ça va pas du tout. J’ai le sentiment de passer par des étapes dans cette dépression de merde, la nouvelle c’est l’insomnie, je sens que je vais prendre rdv chez ma généraliste et la supplier de me donner de bons somnifères pour dormir la nuit. Je deviens dingue, mes idées noires sont de retour, je retombe dans la dépersonnalisation, je tourne en rond chez moi comme un lion en cage, je me sens emprisonnée dans mon corps, dans ma tête, dans cette maladie, dans ma vie... (...)

J’arrive pas à dormir

J’aimerais déjà pouvoir dire qu’une fois que tout sera terminé qu’il n’était question que de volonté, qu’avec de la volonté on peut tout faire mais il ne s’agit pas que de volonté, mes médicaments sont les fils qui me maintiennent debout, Si j’en saute 1, si j’en saute deux, Tout s’effondre, le monde s’effondre, je m’effondre. (...)