Fall

Furax

Je suis furax, j’ai appelé les pompiers qui m’ont redirigée sur le numéro du Samu et la nana que j’ai eu au bout du fil ne m’a envoyé personne alors que j’étais en larmes et j’arrivais à peine à aligner deux mots, cramponnée à ma commode et serrant les dents. Si j’ai justement appelé les pompiers c’est parce que j’ai besoin qu’ils m’emmènent aux urgences, je n’ai personne pour m’accompagner, soit les gens dorment et sont injoignables soit ils travaillent et sont injoignables putain ! C’est pourtant pas difficile à comprendre !
J’ai fourni de gros efforts pour m’habiller et "courir" dans tout mon appartement pour préparer quelques affaires au cas où je devrais rester à l’hôpital tout ça pour qu’on me dise de demander à des proches de m’emmener, je ne sais pas à qui demander, je ne sais pas qui va être disponible et qui va bien vouloir m’aider… Je sais bien que je suis appréciée par tout mon entourage mais je ne peux pas m’empêcher de me poser ce genre de question, le fait est que je ne veux être un fardeau pour personne...
Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit, je commence à avoir mal à la tête et mes pleurs ne vont pas arranger le problème. Le kyste m’a l’air de gonfler de jour en jour et mon angoisse est proportionnelle à la douleur qu’il me procure...
Je déteste ma vie et je pèse mes mots. Je déteste surtout mon corps actuellement et le fait de ne pouvoir penser à rien d’autre. J’aimerais juste pleurer dans mon lit jusqu’à ce que je m’endorme et me réveiller en parfaite santé, comme si tout ça n’avait été qu’un mauvais rêve… Je suis à bout, toujours.